Trente pays sont visés dans un rapport en 2004 élaboré par un parlementaire

Un rapport présenté à l'Assemblée nationale en juillet 2004 par le député (UMP) François-Michel Gonnot établissait, à partir de 111 « rapports sommaires » de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), une liste de 30 pays « parmi les plus critiques » en matière de sécurité aérienne : Albanie, Belize, Biélorussie, Botswana, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Croatie, Ghana, Guyana, Kenya, Laos, Macédoine, Mali, Mongolie, Mozambique, Birmanie, Niger, Ouganda, Palaos, Papouasie Nouvelle-Guinée, Russie, Samoa, Sénégal, Togo, Tonga. Mais aussi trois membres de l'Union européenne : Chypre, Hongrie et Portugal.

Tout en précisant qu'il ne s'agissait pas de « mettre ces pays à l'index », le rapporteur de la mission d'information parlementaire indiquait que les autres membres de l'OACI attendaient d'eux « des améliorations rapides ». Il rappelait par ailleurs qu'il « n'existe pas de critère automatique et uniforme de notation des pays ».

(Le Monde du 30 août 2005)