Après la défaite du Onze national contre l'Angola (3-2)

Stephen Keshi: "Mon avenir dépend de la fédération togolaise... La vie continue ce n'est pas la fin du monde. Ce match on aurait pu le gagner mais l'expulsion nous a coûté cher. Quant au Mondial, on va se préparer et on verra".

L'affaire Adebayor a débouché sur une crise qui risque de coûter sa place à  au sélectionneur nigérian des Eperviers. L'attaquant togolais d'Arsenal se serait brouillé avec le sélectionneur peu avant le premier match contre le Congo pour ne s'être joint pas à l'équipe lors des préparartions pour la CAN.