06 juillet 2007

L'armée togolaise se veut républicaine

Dans un rapport rendu public le 5 juillet, les militaires togolais s'engagent à respecter les institutions de la République estimant que les législatives du 5 août permettront de renouer avec la communauté internationale et d'achever la réconciliation nationale. Les Forces armées togolaises (FAT)  ont assuré le chef de l'Etat Faure Gnassingbé qu'elles  continueront "à jouer sans faille le rôle républicain" que la  Nation attend d'elles, lors de leur grand rapport tenu jeudi  devant le président... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2006

Le Togo, loin d'être sur «la voie de l'apaisement»

Contrairement à ce qu'a annoncé Jacques Chirac pendant les vœux du corps diplomatique mardi matin, plusieus pays d'Afrique, dont le Togo, vivent dans un climat politique tendu. Le Togo? Cette référence peut susciter quelque interrogation. Depuis l'explosion de violences qui avait marqué le scrutin présidentiel d'avril 2005, avalisé par Paris, c'est le statu quo qui prédomine dans cet ancien protectorat français. Faure Gnassingbé, qui dirige le pays depuis le décès d'Eyadéma (son père) en février 2005, prône officiellement la... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2006

Le Togo parade au mépris de la démocratisation

La commémoration du putsch de 1967 déçoit les espoirs d'ouverture. Le fantôme de Gnassingbé Eyadéma, l'ancien président du Togo mort en février 2005, va planer, aujourd'hui sur Lomé, à l'occasion d'un défilé militaire. Son successeur et fils, Faure Gnassingbé, a décidé de maintenir la tradition. Chaque 13 janvier, l'armée parade dans les rues de la capitale pour commémorer le putsch qui, en 1967, permit à l'homme aux éternelles lunettes noires de s'emparer du pouvoir pour ne plus le lâcher. Le régime célèbre ce jour-là la... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2005

Les Nations unies attribuent au régime togolais la "responsabilité principale" des violences

La coïncidence est fâcheuse pour le régime togolais. Au moment même où le président Faure Gnassingbé, élu en avril, fait assaut de diplomatie pour tenter de renouer avec ses bailleurs de fonds européens, un rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, publié lundi 26 septembre, attribue à l'Etat togolais "la responsabilité principale de la violence politique et des violations des droits de l'homme" commises au moment du scrutin contesté qui l'a porté au pouvoir. "Exécutions sommaires... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 23:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 septembre 2005

L'Onu impute aux autorités togolaises 400 à 500 décès

Le RPT, parti au pouvoir, est mis en cause dans un rapport des Nations-unies publié le 26 septembre à Genève. Les partis de l'opposition sont  accusés d'avoir attisé les tensions selon le même rapport. Bilan sans complaisance cinq mois après les violences de la présidentielle. Les forces de sécurité togolaises sont largement responsables des violences dans lesquelles 400 à 500 personnes ont péri autour de l'élection présidentielle du printemps dernier, affirme dans un rapport le haut commissaire des Nations unies aux droits de... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2005

Plus de 400 morts lors des violences de la présidentielle

Le rapport de la mission de l'ONU qui a enquêté au Togo en juin dénonce le "principe de l'impunité érigé par le pouvoir" qualifiant de "bricolage constitutionnel" le processus ayant conduit à l'élection de Faure Gnassingbé.  Le même rapport note un déficit d'encadrement dans les rangs de l'opposition. Bilan macabre!  Les violences qui ont accompagné l'élection présidentielle d'avril dernier au Togo ont fait "entre 400 et 500 morts", selon un rapport publié le 26 septembre  par les... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2005

La réconciliation se fait attendre au Togo

Face aux exigences de l'opposition, le Président a choisi un Premier ministre de cohabitation sans réelle autorité. Au Togo, la réconciliation prônée par la France, l'ancienne puissance tutélaire, mais aussi par les Etats de la région, est mal partie. Face aux conditions posées par les principaux partis de l'opposition pour entrer dans un gouvernement d'union nationale, le nouvel homme fort de Lomé, Faure Gnassingbé, a nommé, mercredi soir, Edem Kodjo au poste de Premier ministre. Personnalité modérée, cet ex-baron... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2005

Togo: Edem Kodjo nommé Premier ministre par Faure Gnassingbé

Le chef de l'Etat contesté a fait le choix d' un homme proche du pouvoir en place. Le nouveau numéro 2 du Togo  doit former un gouvernement d'union nationale La nouvelle est tombée le soir du mercredi 8 juin. Edem Kodjo, président de la Convergence patriotique panafricaine (CPP), a été nommé Premier ministre par le président togolais Faure Gnassingbé. "Edem Kodjo est nommé Premier ministre", a déclaré le ministre de la Communication Pitang Tchalla, lisant le décret présidentiel de nomination à la télévision... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2005

Le président de l'Union africaine désapprouve la nomination d'un médiateur

Les désaccords sur la résolution de la crise politique au Togo provoquent une autre crise au plus haut sommet de l'organisation africaine Le président de l'Union africaine (UA) , Olusegun Obasanjo, également président du Nigeria, a rejeté la nomination d'un médiateur dans la crise du Togo, affirmant que cela n'était pas nécessaire puisque toutes les parties avaient accepté de former un gouvernement d'union nationale, a indiqué lundi sa porte-parole. M. Obasanjo a refusé la nomination de l'ancien président kenyan Kenneth Kaunda... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2005

UA/Togo: M. Konaré a provoqué la réprimande du président Obasanjo, selon Abuja

La tension est montée d'un cran entre les deux hommes. Leurs divergences sur la crise politique togolaise éclatent au grand jour L'entourage du chef de l'Etat nigérian et président en exercice de l'Union africaine (UA) Olusegun Obasanjo a accusé lundi le président de la Commission de l'organisation panafricaine, Alpha Oumar Konaré, d'avoir provoqué la crise du week-end du 4 et 5 juin entre les deux hommes. M.Obasanjo a rejeté samedi une décision de M. Konaré, ancien président du Mali, jugeant "nulle et non avenue"... [Lire la suite]
Posté par bdjamie à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]