Le président Faure Gnassingbé

La proclamation de sa victoire à la présidentielle du 24 avril a provoqué des émeutes dans la capitale, Lomé

Sans_titren